Décès d’une fillette kurde : un rassemblement organisé à Bruxelles pour demander la démission de Francken et Jambon

L’autopsie de la petite fille décédée dans la nuit de mercredi à jeudi sur l’autoroute E42 Namur-Mons a révélé que le décès de l’enfant avait été occasionné par une arme à feu. Une balle a traversé une joue de l’enfant. Ce vendredi à partir de 18h et jusqu’à 21h, plusieurs associations et collectifs organisent un rassemblement au pied de l’Office des étrangers, pour réclamer la démission de Jan Jambon et Theo Francken, que les organisateurs jugent être les “responsables politiques et idéologiques de ce meurtre”. Parmi les organisateurs : le MRAX (Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie), et le Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers). 

Les organisateurs du rassemblement réclament la démission de Theo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, et de Jan Jambon, ministre de l’Intérieur. “Ce jeudi 17 mai 2018, Mawda, une petite fille de 3 ans d’origine kurde a été tuée par les balles de la police belge. Celle-ci ayant fait un usage totalement disproportionné de la force en ouvrant le feu de manière aveugle sur une camionnette transportant des personnes migrantes”, écrivent les organisateurs sur Facebook. Ils réclament la démission de Theo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, et de Jan Jambon, ministre de l’Intérieur, et demandent notamment à ce que le sort des proches de la fillette décédée et des autres personnes se trouvant dans la camionnette soit révélé.

 

Partager l'article

18 mai 2018 - 21h21