Coronavirus : des masques FFP2 arrivés d’urgence ont été réservés… par des entreprises alimentaires

Masques de protection Liège Airport - Belga Eric Lalmand

Sur les 78 200 masques de type FFP2 arrivés le 24 mars dernière à l’aéroport de Bierset, plusieurs centaines n’étaient pas réservés au personnel soignant mais… à des entreprises alimentaires, comme le révèle ce jeudi Le Soir.

Attendus par le corps médical et les services de secours pour faire face aux personnes contaminées par le Covid-19, plus de 78 000 masques de type FFP2 sont arrivés le 24 mars dernier à l’aéroport de Bierset, près de Liège, avant d’être distribués selon une clé de répartition entre les hôpitaux, casernes de pompiers, commissariats de police et autres laboratoires de recherche. Bref, tous les services essentiels à la santé et à la protection des citoyens.

Mais selon Le Soir, qui a diffusé sur son site le bon de livraison de ces masques, tous les masques n’étaient pas réservés au personnel soignant, comme annoncé par le gouvernement fédéral. Le document officiel révèle ainsi que 800 masques de type FFP2 devaient être livrés au magasin AD Delhaize de Heist, 2000 autres à l’AD Delhaize de Ternat et 2000 autres à l’AD Delhaize de Merchtem. 2000 masques devaient également prendre la direction de l’entreprise de viande Franky de Wortegem, qui affirme que la livraison “n’a toujours pas été annulée”, malgré les annonces du fédéral. Une surprise, donc, alors que ces masques sont en rupture de stock pour les services de soins.

“L’Intérieur s’occupe d’acheminer les masques de l’aéroport vers le lieu de stockage. Il ne s’occupe pas de savoir qui y a droit ou pas. Si la Santé publique décide d’en saisir, nous exécuterons l’ordre mais nous ne pouvons en décider d’initiative”, explique le cabinet du ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) au Soir. Des questions autour de cette livraison sont en tout cas prévues en séance plénière de la Chambre, ce jeudi après-midi, afin d’expliquer comment des entreprises privées ont pu commander de tels masques malgré la nécessité de soutenir en priorité le personnel soignant en cette période de crise sanitaire.

Gr.I. – Photo : Belga/Eric Lalmand

Partager l'article

26 mars 2020 - 14h50