Communales 2018: la Ville de Bruxelles sera dirigée par une majorité PS, Ecolo-Groen et change.brussels

Les listes PS, Ecolo et change.brussels dominées par le sp.a ont scellé au milieu de la nuit de dimanche à lundi un accord les engageant à former ensemble la future majorité aux commandes de la Ville de Bruxelles, ont-elles annoncé, lundi, peu après 3h00 du matin.

Le PS, emmené par le bourgmestre sortant, Philippe Close, est sorti vainqueur du scrutin, restant proche de son score de 2012, malgré une législature secouée par le dossier du Samusocial et le malaise engendré par les jetons de présence de deux ex-mandataires socialistes.

Voir aussi la réaction de Philippe Close sur bx1

Fort de 17 sièges, il en a perdu un par rapport à 2012, peut-être celui à mettre au crédit de change.brussels, une liste dominée par le sp.a qui avait renoncé à se présenter aux côtés du PS, devant l’électeur.

Fort de neuf conseillers, Ecolo-Groen a enregistré une sensible progression en pourcentage et en sièges (+2). “L’objectif est de continuer à mettre tous les services et les activités de proximité au cœur du projet de ville. Que chacun puisse trouver une école, des centres sportifs et culturels, une police de proximité, des espaces verts, un logement et des commerces accessibles à 10 minutes de chez soi”, ont indiqué les partenaires de la future majorité. “Bruxelles, capitale de 500 millions d’Européens doit poursuivre son ambition internationale et sa volonté de représenter les 184 nationalités présentes sur son territoire. Par ailleurs, la majorité agira pour une ville apaisée où les enfants peuvent jouer en sécurité, où les habitant.e.s bougent et se rencontrent dans un espace propre, sécurisant, agréable et inclusif”, poursuivent les trois partis.

Dans une communication commune, ceux-ci ont également souligné vouloir “garantir un air sain à tous les habitants, ce qui implique des investissements en matière d’infrastructures cyclistes et piétonnes ainsi qu’une réduction de la pression automobile”.

Dans ce contexte, la Ville de Bruxelles “sera exemplaire dans la lutte contre le changement climatique notamment en matière d’aménagement du territoire, de réduction des émissions de gaz à l’effet de serre de même que par le déploiement d’alternatives 100% renouvelables”.

Autre engagement fondateur: pour plus de sécurité, de convivialité et moins d’incivilités, la présence des services de prévention et celle de la police de proximité sera renforcée dans tous les quartiers. Le recrutement de policiers, stewards, gardiens de la paix de jour et de nuit, éducateurs de rue sera intensifié. La priorité sera donnée à la rénovation du parc immobilier social existant.

La Ville poursuivra par ailleurs, les investissement pour augmenter l’offre de logements publics et sociaux en veillant une mixité sociale en particulier dans les nouveaux projets. La majorité continuera à investir pour la santé dans les quatre hôpitaux de la Ville (Brugmann, Bordet, Saint-Pierre et l’Hôpital des enfants) pour que tous les Bruxellois puissent bénéficier de soins de santé performants et accessibles. Le CPAS restera le fer de lance de la politique sociale et solidaire pour les plus démunis. Son action visera également à déployer une réponse urgente mais aussi structurelle à la lutte contre le sans abrisme en lien avec la Région bruxelloise.

Enfin, la réforme de la bonne gouvernance se poursuivra “toujours en concertation avec l’opposition”. Des conseils de citoyens tirés au sort et des commissions mixtes sont annoncées. Les habitants seront associés en amont des grands projets urbanistiques. Un droit politique nouveau sera créé: l’initiative citoyenne communale.

Belga/Photo: bx1

Partager l'article

15 octobre 2018 - 07h27