Comment introduire un recours face à l’échec scolaire

Les examens en secondaire sont finis, place maintenant aux vacances… Ou pour certains à un éventuel recours face à l’annonce des résultats. Mais attention, pour qu’un recours soit jugé acceptable, il faut absolument qu’il soit motivé par un élément neuf et inconnu du conseil de classe de l’élève. 

Les classes sont désormais vides et les copies sont stockées dans ce collège de Jette. La période des recours est un classique mais 75% d’entre-eux ne sont pas motivés.

Pour qu’un recours introduit soit justifié, il faut qu’il soit introduit par quelqu’un de majeur (parent, élève…) dans les 48 heures suivant l’annonce des résultats. L’élève doit aussi disposer d’une attestation B ou C, confirmant qu’il est en échec. Mais le plus important est d’informer le conseil de classe d’un élément nouveau, qui n’a pas été pris en compte lors de la première remise des résultats.

Si 1.500 recours ont été introduit l’an dernier, seulement 10% d’entre eux ont provoqué un changement de décision.

■ Un reportage de Michel Geyer et Thierry Dubocquet.

Partager l'article

26 juin 2019 - 16h34