Découvrez   

Bruxelles-Environnement reçoit plusieurs plaintes pour des boîtes aux lettres vandalisées à Bruxelles

Depuis mai 2019, Bruxelles Environnement a reçu une vingtaine de plaintes concernant des autocollants “Stop Pub” tagués ou arrachés des boîtes aux lettres dans plusieurs communes bruxelloises. Aucune enquête de police n’a été ouverte à ce jour.

“Les premières informations au sujet des autocollants “Stop Pub” arrachés ou tagués nous sont parvenues au mois de mai 2019. Si jusqu’à il y a peu, les faits se limitaient aux maisons disposant d’une boîte aux lettres à l’extérieur, ces actes de vandalisme touchent aujourd’hui également les boîtes aux lettres des immeubles d’appartements”, déclare Vincent Schmitz, inspecteur à Bruxelles Environnement.

Si les faits sont particulièrement décriés sur le groupe Facebook La Schaerbeekoise, ils concernent de nombreuses communes bruxelloises. En effet, Bruxelles Environnement a, entre autres, reçu des plaintes de riverains de Saint-Gilles, Ganshoren, Woluwe-Saint-Lambert et Etterbeek.

“Nous ne sommes pas compétents pour traiter ce problème, donc nous conseillons aux personnes touchées de porter plainte pour vandalisme auprès de la police.”, indique Vincent Schmitz.

La police de la zone de Bruxelles Nord a déclaré n’avoir reçu aucune plainte et n’a pas ouvert d’enquête à ce jour.

En 2019, 27.653 autocollants “Stop Pub” ont été fournis par Bruxelles Environnement et 4.682 ont été distribués depuis le début de l’année 2020. L’administration bruxelloise rapporte avoir reçu 646 plaintes pour non respect des autocollants en 2019.

Belga

Partager l'article

04 mars 2020 - 13h52
Modifié le 04 mars 2020 - 13h52