Attentats de Bruxelles : trois membres du personnel de la Stib toujours en incapacité de travail

Près de trois ans après les attentats du 22 mars 2016 qui avaient touché l’aéroport de Zaventem et la station de métro Maelbeek, trois membres du personnel de la Stib sont toujours en incapacité de travail. Onze collaborateurs sont par ailleurs toujours suivis psychologiquement, indique l’institution à l’agence Belga.

Les séquelles de l’attentat à la station de métro Maelbeek sont toujours visibles au sein de la Stib, trois ans après les attaques. “Il va sans dire qu’un attentat est quelque chose qui ne s’oublie jamais en tant qu’entreprise, même si les employés n’en parlent plus tous les jours”, souligne la porte-parole An Van Hamme.

Entre-temps, plusieurs mesures ont été mises en place pour renforcer le sentiment de sécurité dans les stations du réseau. Le numéro d’appel 1707 a ainsi été lancé en 2017. Il s’agit d’un canal supplémentaire pour les usagers qui leur permet de signaler tout objet, comportement ou odeur suspect(e).

“Un total de 952 appels a été enregistré en 2017 tandis que le numéro a été composé 894 fois en 2018. La majorité de ces appels concernent des questions ou des signalements qui sont en fait plutôt destinés à notre service clientèle”, souligne la porte-parole.

Un moment de recueillement, auquel une partie du personnel de la Stib prendra part, se tiendra le 22 mars 2019 à la station de métro Maelbeek à 09h00.

Avec Belga – Photo : Belga/Pool Didier Lebrun

Partager l'article

13 mars 2019 - 18h00