16% des Belges auraient reçu un cadeau non-désiré

Au lendemain de Noël, les cadeaux trop petits, trop grands, en double, pas appréciés se bousculent à l’accueil des magasins.

Dans certaines enseignes, on a même doublé le nombre d’employés pour gérer le flux des déçus. Selon une étude, 16% des Belges auraient reçu un cadeau non-désiré. Ils sont donc prêt à l’échanger ou pire à le revendre.

Reportage d’Adeline Bauwin et Morgane Van Hoobrouck

Partager l'article

26 décembre 2018 - 18h02