Nouvelles manifestation de colère des professeurs de l’athénée Toots Thielemans de Molenbeek

Une cinquantaine de professeurs et d’élèves de l’athénée royale Toots Thielemans de Molenbeek-Saint-Jean, selon l’estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, se sont à nouveau mobilisés ce vendredi en fin de matinée sur la place Surlet de Chokier à Bruxelles, devant le siège du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, pour réclamer des ateliers de mécanique.

Un comité de concertation s’est tenu en marge du rassemblement. La convention pour que les élèves puissent aller travailler dans les ateliers de l’athénée royal de la Rive Gauche à Laeken devrait être effective dès la semaine du 2 mars et ce jusqu’au 30 juin. “Les élèves devraient pouvoir occuper les ateliers quand ceux de Rive gauche sont en stage et inversement“, détaille Khalid El Mahroug, vice-président SLFP section de Bruxelles. “Pour la solution promise à la rentrée prochaine, on attend de la voir se concrétiser pour y croire“.

Si les ateliers promis pour la rentrée de septembre 2019 n’ont pas vu le jour, un nouvel accord est en préparation avec le propriétaire du bâtiment en question pour septembre 2020. La location devrait concerner non plus le 1er et 2e étage du lieu, mais le 1er et le 3e étage. “Je prends tout ce qui s’est dit aujourd’hui avec une grande précaution parce que cela fait plus d’un an qu’on nous promet des ateliers de mécanique pour les élèves“, remarque Fabrice Pinna, secrétaire permanent CSC- Enseignement. “Pour beaucoup de dossiers WBE (Wallonie-Bruxelles Enseignement), on nous fait des promesses, mais on ne voit pas grand chose arriver au final. On attend donc d’avoir du concret“.

Interviews 

Belga (Photo :  BX1)

Partager l'article

21 février 2020 - 15h39