Molenbeek compte porter plainte contre Katie Hopkins pour ses vidéos sur la commune

Suite à son reportage stigmatisant sur Fox News et un récent message lancé sur Twitter, Katie Hopkins va bientôt faire l’objet d’une plainte de la commune de Molenbeek-Saint-Jean pour atteinte à l’image de la commune et propos calomnieux, annonce dans La Capitale la bourgmestre Françoise Schepmans (MR).

Les propos de la polémiste britannique Katie Hopkins n’en finissent pas de faire bondir la bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans (MR). Cette dernière a annoncé dans La Capitale qu’elle allait demander au Collège des bourgmestre et échevins de déposer plainte contre la “reporter” de The Rebel Media. “Sa vidéo et maintenant son tweet sont extrêmement choquants”, explique la bourgmestre, qui souhaite que la plainte porte sur une “atteinte à l’image de la commune” et des “propos calomnieux”.

Ce week-end, lors d’un reportage réalisé pour le média canadien d’extrême-droite The Rebel Media et diffusé sur Fox News, Katie Hopkins, qui ne s’était pas présentée comme journaliste auprès de la bourgmestre, avait posé plusieurs questions sur la soi-disant “capitale européenne du djihadisme” que serait Molenbeek selon Fox News. La Britannique a ensuite… fondu en larmes devant la caméra parce que la bourgmestre n’avait pas souhaité continuer l’interview filmée en caméra discrète.

Lire aussi : La chaîne Fox News présente Molenbeek comme “la capitale européenne du djihad”

Ce mardi soir, la polémiste a de nouveau frappé, sur Twitter cette fois, en insinuant que l’incendie accidentel qui avait touché un entrepôt à Koekelberg était un acte terroriste. “Molenbeek. Qu’est-ce qui pourrait causer une telle explosion dans la capitale européenne du djihadisme au début du Ramadan ? *tousse*”, avait-elle lancé dans un message relayé par plus de 2300 partages sur Twitter et vu plus de 150.000 fois, sans autre vérification de cette information…

Lire aussi : Une “reporter” anglaise lie l’incendie de Koekelberg avec… un acte terroriste

Ces différents messages ont donc décidé la bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans de demander à la commune de porter plainte. “Ses réactions sur Molenbeek sont à vomir. C’est indigne, choquant et nauséabond. Il y avait déjà eu le reportage stigmatisant sur la commune. Mais visiblement, elle s’obstine à vouloir salir et casser l’image de la commune”, estime la députée fédérale.

Gr.I. – Photo : Belga/Nicolas Maeterlinck

  • Un reportage de Catarina Letor et Nicolas Scheenaerts