Découvrez   

Une évaluation de la gestion du cluster dans la maison de repos jettoise a été réalisée

Test Dépistage Coronavirus - Personne âgée Maison de repos - Belga Benoit Doppagne

Depuis le 9 décembre, 82 résidents, sur les 100 actuellement pris en charge par la maison de repos et de soins Warlandis, ont été testés positifs au Covid-19.

L’organisation et les mesures mises en œuvre à la maison de repos et de soins Warlandis à Jette répondent correctement à la percée du Covid-19 constatée depuis début décembre, a indiqué mardi Joris Moonens, porte-parole de l’agence flamande Soins et Santé qui chapeaute le home.

Une évaluation a été réalisée lundi par un médecin et un infirmier issus de ses services.

Aucun déficit de personnel n’a été constaté. La plupart des travailleurs contaminés sont déjà guéris et ont recommencé à travailler. Il n’y a pas eu d’hospitalisation parmi les soignants.

Sur les 82 résidents positifs au Covid-19, 74 vivent dans le home même et huit sont installés dans des appartements de résidence-services. Parmi eux, deux malades hospitalisés ont depuis réintégré la maison de repos. Six autres sont encore soignés à l’hôpital. L’institution déplore également six décès.

Les personnes qui n’ont pas ou plus de symptômes ont récemment été autorisées à quitter leur chambre. Des discussions sont en cours pour le rétablissement des visites.

La vaccination reportée

Exempte de la maladie lors de la première vague en mars, la maison de repos jettoise a été confrontée à une apparition et augmentation “explosive” des contaminations en décembre, selon la directrice Martine Lemmens.

Etant donné cette percée de Covid-19, la vaccination prévue courant janvier à Warlandis est reportée à une date ultérieure.

Belga

Partager l'article

29 décembre 2020 - 19h38
Modifié le 29 décembre 2020 - 19h38