Ixelles : la police arrête quatre braqueurs de 52 à 64 ans qui planifiaient une attaque de banque

La police a arrêté quatre braqueurs âgés de 52 à 64 ans mercredi matin alors qu’ils planifiaient une attaque de banque à Ixelles, selon une information des quotidiens La Dernière Heure (DH) et La Capitale confirmée vendredi matin par le parquet de Bruxelles. Ils ont été placés sous mandat d’arrêt.

Selon le parquet, le déploiement des Unités spéciales a permis d’arrêter les quatre braqueurs juste avant leur passage à l’acte dans une banque située près du cimetière d’Ixelles. Les deux suspects les plus âgés étaient en possession de deux véhicules volés, d’une arme à feu, d’une grenade, d’un détonateur d’explosifs, de munitions, de filets pare-balles, d’uniformes de police et de colliers de serrage. Un troisième suspect a été arrêté dans une cabine à haute tension sur le parking de l’agence, alors qu’il se serait préparé à couper l’électricité aux alentours de la banque. Le quatrième suspect faisait lui le guet en face de l’établissement.

Les suspects A.B.O. (54 ans), D.D. (64 ans), K.S. (61 ans) et D.M. (52 ans), surnommés par la presse “les papys braqueurs”, ont une longue carrière derrière eux dans le grand banditisme.

La Capitale rappelle que le nom de D.D., alias Duckie, a souvent été associé à celui de Patrick Haemers, dit “le grand blond”, l’un des criminels les plus connus du pays. Il aurait notamment planifié depuis sa cellule en prison l’attaque du centre de tri de Charleroi X en 1989. Les malfrats avaient alors fait main basse sur l’équivalent de plus de six millions d’euros. K.S. est, lui, lié au Liégeois Marcel Habran et a été condamné au Grand-Duché de Luxembourg pour une attaque d’un transport de fonds en 2000.

Après avoir auditionné les suspects, le juge d’instruction a décidé de les inculper pour association de malfaiteurs et tentative de vol avec violences ou menaces, avec arme, en bande, avec véhicule. Ils ont été placés sous mandat d’arrêt et passeront lundi prochain devant la Chambre de conseil de Bruxelles, qui devra statuer sur leur maintien ou non en détention.

Avec Belga – Photo : capture Google Street View

Partager l'article

10 août 2018 - 15h33