Séverine de Laveleye : “On doit entendre l’appel des citoyens de se faire représenter autrement”

Séverine de Laveleye (Ecolo), députée fédérale et conseillère communale à Forest, a répondu aux questions de Jean-Jacques Deleeuw dans L’Interview, ce lundi sur BX1.

La nouvelle députée fédérale explique notamment son parcours, passant d’une association autour de la coopération internationale à son arrivée chez Ecolo. « J’ai choisi d’être membre d’Ecolo en 2014, car j’avais cette conviction qu’étant active dans la société civile depuis longtemps, des relais sont nécessaires aussi en politique. J’ai complété mon engagement associatif par cet engagement politique », explique-t-elle. Elle comprend d’ailleurs la décision d’Ecolo de proposer l’arrivée de membres de la société civile en Wallonie : « On doit entendre l’appel des citoyens et citoyennes de se faire représenter autrement. On a besoin de créativité en Wallonie et à Bruxelles. Mais à Bruxelles, les liens étaient déjà forts entre Ecolo et la société civile ».

Va-t-elle cumuler son poste de conseillère communale à Forest et celui de députée fédérale ? « La règle, chez Ecolo, c’est pas de cumul. Nous allons avoir un débat en groupe à Forest pour savoir si je peux obtenir une dérogation pour ces postes de conseillère communale et de députée fédérale. On doit avoir un débat démocratique avant de décider », confie Séverine de Laveleye.

Enfin, concernant les négociations pour le futur gouvernement bruxellois et la décision de l’Open VLD de s’écarter des négociations, la députée écologiste estime que l’important est d’abord une certaine cohérence dans le projet politique : « On a besoin d’un projet qui fasse sens pour les partenaires autour de la table ».

Son arrivée au Parlement fédéral, son rôle dans l’associatif, la société civile en politique… : découvrez l’intégralité de L’Interview de Séverine de Laveleye dans notre replay.

Retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Partager l'article

24 juin 2019 - 13h23