Jusqu’à 1 an de prison pour les gardiens de Forest accusés de mauvais traitements sur les détenus

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé son jugement concernant 22 gardiens de la prison de Forest, prévenus pour traitements inhumains et dégradants commis à l’égard de détenus en 2014 et 2015.

Dix-sept gardiens de prison ont été condamnés à des peines avec sursis allant jusqu’à un an de prison, alors que cinq autres ont été finalement acquittés. La directrice de l’établissement, prévenue dans ce dossier pour négligence coupable, a bénéficié d’une suspension du prononcé. Les procureures avaient requis des peines de 6 mois à 5 ans de prison à l’encontre des prévenus.

L’enquête dans cette affaire avait débuté en 2014 après que des plaintes eurent été déposées par des détenus pour violences répétées, perpétrées par des gardiens, à la prison de Forest. Les agents visés par les plaintes étaient alors en service depuis plusieurs années dans l’aile D et à l’annexe psychiatrique de la prison. Surnommés les “SS” par des détenus, ils auraient considéré comme un jeu le fait d’insulter, d’humilier ou de provoquer des détenus parmi les plus fragiles, organisant des paris sur le nombre de prisonniers qu’ils parviendraient à envoyer en cellule d’isolement sur une journée. Ils auraient aussi coupé régulièrement l’électricité ou fermé l’eau des douches alors que les détenus étaient en train de se laver.

Avec Belga – Photo : Belga

Partager l'article

27 mars 2019 - 13h19