Elections 2019 : découvrez les grands perdants des élections

Les élections du 26 mai n’ont pas réservé que des bonnes surprises aux candidats. Certains politiques peuvent même être considérés comme les grands perdants de ces élections. 

Ahmed El Khannouss en est un bon exemple. Pendant dix ans au Parlement bruxellois, le 9ème sur la liste CDH a divisé son nombre de voix de préférence par deux, en comparaison avec 2014. Un échec supplémentaire pour celui qui perdait sa place d’échevin à Molenbeek en octobre dernier.

Du côté des socialistes, le bulletin de Kenza Yacoubi (18ème sur la liste du Parlement bruxellois) et ses plus de 3.000 voix de préférence sont insuffisantes pour lui assurer son siège. A la Chambre, c’est Nawal Ben Hamou qui devra rendre son siège de député fédéral.

Du côté du MR, Damien Thiery, l’ancien bourgmestre de Linkebeek, manque l’un des trois sièges du MR à la Chambre. Gautier Calomne manque lui aussi le siège de député fédéral.

Enfin, déception aussi pour Alain Destexhe et ses Listes Destexhe, qui n’ont pas obtenu un seul siège à la Chambre et au Parlement. L’ancien membre du MR a même annoncé que le parti va prochainement changer de nom et de président.

■ Récit de Thomas Dufrane.

Source/Image: Belga

Partager l'article

28 mai 2019 - 12h35