Crise fédérale

La décision de la N-VA de ne plus soutenir l’accord du gouvernement fédéral pour approuver le Pacte sur les migrations de l’ONU a poussé le gouvernement fédéral dans une crise politique depuis plusieurs jours. Malgré plusieurs réunions du kern au sein de ce gouvernement, le Premier ministre Charles Michel (MR) a finalement décidé de sceller le sort de la Belgique sur ce pacte au Parlement. Il demande à la Chambre de s’exprimer sur ce pacte et affirme qu’il portera ce message à Marrakech, lors de la conférence des Nations Unies. De son côté, la N-VA affirme qu’elle ne votera de toute façon pas pour ce pacte. La prise est-elle débranchée ? Les discussions sont en tout cas particulièrement tendues.