Un 3e corps et un passeport découverts sur les lieux de l'assaut, à Saint-Denis

Un troisième corps, celui d’une femme, a été retrouvé sur les lieux de l’assaut mené mercredi par la police française à Saint-Denis, en banlieue parisienne, a-t-il été annoncé vendredi. Auparavant, les autorités parlaient de “deux tués au minimum” tombés lors de l’assaut, dont le Belge Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé de la vague d’attentats du vendredi 13 à Paris. Après l’identification de ce dernier, annoncée jeudi, il restait aux enquêteurs à “identifier les corps d’une à deux autres personnes tuées lors de l’assaut”, avait annoncé la justice française.
Il était suspecté qu’un corps était celui d’une présumée kamikaze, une cousine d’Abaaoud nommée Hasna Ait Boulahcen. Une hypothèse qui semble se confirmer: un passeport à ce nom a été trouvé dans un sac à main, dans l’appartement pris d’assaut mercredi, a indiqué la justice vendredi. Hasna Ait Boulahcen se serait fait exploser durant l’opération d’envergure qui a paralysé Saint-Denis durant sept heures mercredi matin, à la suite d’indications de la présence d’Abaaoud dans cette zone. Le troisième corps, d’une femme également, reste à identifier.