"Pas de menace particulière à Liège", selon Willy Demeyer

Interpellé par le groupe MR au sujet de la sécurité à Liège face à la menace terroriste, le bourgmestre Willy Demeyer a expliqué lors du conseil communal lundi soir les mesures prises par la Ville à la suite des attentats du 13 novembre à Paris. Dans la Province de Liège, le niveau d’alerte terroriste a été fixé et maintenu à 3 sur une échelle de 4 par l’Ocam (Organe de coordination pour l’analyse de la menace) depuis la mi-novembre. Sur base des renseignements fournis par les autorités fédérales, “il n’y a aucune menace particulière concernant Liège”, a déclaré le bourgmestre liégeois lundi soir. Ainsi, d’après Willy Demeyer, les éventuelles interdictions de manifestation ou de rassemblement sur le territoire liégeois dépendent uniquement de la capacité à mobiliser une présence policière “suffisante”.

En termes de mesures de sécurité renforcées, le bourgmestre de Liège a pointé les efforts de surveillance et de vérification lors des événements mais aussi le déploiement d’effectifs policiers supplémentaires sur la voie publique. “Nos services de police travaillent en collaboration avec le fédéral”, ajoute Willy Demeyer. “Une évaluation permanente de la situation est réalisée.”

A côté de la présence renforcée des forces policières, Liège dispose également de l’appui de militaires du 12e et 13e de Ligne de Spa depuis la fin de la semaine dernière. Leur mission est de sécuriser divers sites liégeois hautement fréquentés par le public.