Découvrez   

Nigeria: l’armée affirme avoir repris le contrôle de Marte aux jihadistes

Les soldats nigérians ont repris une ville stratégique dans le nord-est du pays, dont s’étaient emparés la semaine dernière des combattants jihadistes, a annoncé mardi l’armée nigériane dans un communiqué Le 15 février, des combattants du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) avaient pris le contrôle de Marte, après avoir submergé les soldats en garnison dans une base qui protégeait la ville, dans l’Etat du Borno, épicentre de l’insurrection jihadiste dans le pays.
Huit soldats avaient été tués dans l’affrontement, selon des sources militaires.
Les soldats ont repris Marte et les territoires environnants, dans la région du lac Tchad, après des combats intenses, a affirmé mardi l’armée dans un communiqué.
“Appuyés par les forces aérienne, les soldats ont pénétré dans Marte, détruisant plusieurs mines et engins explosifs placés sur leur route”, a-t-elle ajouté.
De nombreux jihadistes ont été tués lors de l’opération qui a permis de reprendre “le contrôle total” de la ville, a-t-elle assuré.
Dimanche, le chef d’état-major avait donné 48 heures aux forces déployées devant Marte pour reprendre la cité.
Des centaines de civils avaient été pris au piège lors de l’invasion des jihadistes. En novembre 2020, des milliers d’habitants de la ville, déplacés par les violences, étaient rentrés chez eux, à l’appel des autorités locales, en dépit des incertitudes pesant sur leur sécurité.
Le Nord-Est du Nigeria est en proie à un conflit meurtrier depuis 2009 et le lancement d’attaques meurtrières par les islamistes de Boko Haram.

Partager l'article

23 février 2021 - 22h18