Menace terroriste – Salah Abdeslam ne fait pas partie des 16 personnes privées de liberté

Quelque 16 personnes ont été privées de liberté à la suite de 22 perquisition menées en Belgique dimanche dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris, a indiqué lundi dans la nuit le parquet fédéral. Dix-neuf perquisitions ont eut lieu dans les communes de Molenbeek-Saint-Jean, Anderlecht, Jette, Schaerbeek, Woluwe-Saint-Lambert et Forest en région bruxelloise. Il y a également eu trois perquisitions à Charleroi.
Seize personnes ont été privées de liberté, le juge d’instruction décidera lundi de leur maintien ou non en détention.
Salah Abdeslam, principal suspect toujours en fuite à la suite des attentats perpétrés à Paris le 13 novembre, ne figure pas parmi les personnes interpellées.
Lors de perquisitions dans un snack bar à Molenbeek-Saint-Jean, un véhicule s’est dirigé vers la police qui a alors ouvert le feu. Le véhicule a pu prendre la fuite mais a été intercepté à Bruxelles. Un individu blessé a été appréhendé, a rapporté le parquet fédéral.
Les interventions menées à Liège n’étaient elles pas liées à celles réalisées à Bruxelles et Charleroi, a par ailleurs précisé la police de Liège, qui ne tient pas à donner davantage de renseignements.