Menace terroriste – Pas de consultations de l'ONE en région bruxelloise, sauf les prénatales hospitalières

En-dehors de la fermeture des crèches situées à Bruxelles, lundi, il a été annoncé dimanche soir que les consultations de l’ONE dans la Région de Bruxelles-Capitale garderont également porte close. “L’ONE vient de décider la fermeture de ses consultations en région bruxelloise, sauf ses consultations prénatales hospitalières. Une communication sera insérée dans la soirée sur son site ONE.be et sera relayée sur les réseaux sociaux”, communique l’Office de la naissance et de l’enfance.
En début de soirée, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort avait déjà annoncé que le Conseil Régional de Sécurité avait décidé de fermer les crèches dans l’ensemble des communes bruxelloises pour la journée de lundi. La mesure concerne toutes les crèches, qu’elles soient privées ou publiques, et a également été confirmée côté flamand (pour les crèches néerlandophones de la capitale) par le ministre Jo Vandeurzen.
Une même mesure vaut pour l’ensemble des établissements de l’enseignement obligatoire (maternel, primaire et secondaire) ainsi que pour l’enseignement supérieur dans la Région de Bruxelles-Capitale. Par ailleurs, certains établissements en-dehors de celle-ci ont décidé de suivre le mouvement. C’est le cas de la commune de Dilbeek, en périphérie bruxelloise, qui gardera ses écoles fermées. “Nous n’avons pas suffisamment de temps pour prendre les mesures de sécurité nécessaires, et probablement qu’un soutien supplémentaire n’est pas possible du côté du fédéral”, a indiqué la commune sur son site internet.
Côté asile, Theo Francken a annoncé sur Twitter que le guichet de l’Office des étrangers permettant aux migrants d’enregistrer une demande d’asile restera fermé lundi.