Les Belges se déplacent plus souvent pour le travail depuis le début de l’année

“Nous restons plus souvent à la maison qu’avant la crise du coronavirus, mais nous nous déplaçons plus fréquemment pour le travail” depuis ce mois de janvier, a pointé le porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19 Yves Van Laethem mardi, lors de la conférence de presse du Centre de crise et de l’Institut de santé publique Sciensano. L’image de notre mobilité est contrastée, selon l’épidémiologiste. “La présence à la maison et les déplacements sont moins importants qu’avant la crise du coronavirus et se situent au même niveau qu’après les vacances de Carnaval”, a-t-il indiqué. Nous passons en effet actuellement 9,4% de temps en plus à la maison par rapport à la période pré-Covid-19. “Ceci explique, avec la vaccination, l’évolution favorable des chiffres en Belgique”, a poursuivi M. Van Laethem.

Nous nous déplaçons cependant depuis quelques mois, notamment pour le travail. “Nous sommes encore à 17% en dessous du taux de déplacements pour le travail enregistré avant le début de la crise du coronavirus, mais nous avions fait mieux avec une diminution de 25% pendant la période de janvier et février. Nous sommes revenus au même niveau qu’en octobre 2020”, a pointé le virologue.

Les déplacements pour aller dans les magasins ont également augmenté de manière significative à partir du 26 avril, mais l’épidémiologiste considère qu’il s’agit d’une évolution logique. “C’est à partir ce moment-là que nous avons pu aller dans les magasins sans avoir les limitations que l’on connaissait et sans devoir prendre de rendez-vous.”