Le prix Rossel 2015 attribué à Eugène Savitzkaya pour son roman "Fraudeur"

Le jury du prix Victor Rossel a couronné mardi le roman d’Eugène Savitzkaya, “Fraudeur”, paru aux éditions de Minuit, a annoncé Le Soir. “Le choix était complexe, certains auteurs en lice étant des valeurs confirmées, comme Eugène Savitzkaya, d’autres faisant ici leurs débuts de romanciers (Gérard Mans, Juan d’Oultremont). C’est un signe réjouissant de la part du jury Rossel, qui prouve par son choix qu’il n’est pas prisonnier de ces traditions, voire de ces modes, et est capable, le cas échéant, de reconnaître le talent d’un romancier confirmé”, précise le quotidien. La majorité des jurés sont “sous le charme d’un livre dont ils vantent avant tout les grandes qualités de style”.

Né en 1955 à Liège, le romancier belge Eugène Savitzkaya, poète à ses premières heures, a été pensionnaire de la Villa Médicis à Rome de 1987 à 1989. En 1994, il remporte le prix triennal du Roman de la Communauté française avec “Marin mon cœur”, tandis qu’en 2005, il rate de peu le prix Rossel avec “Fou trop poli” (Editions de Minuit).

Le jury était présidé par l’ancien lauréat Pierre Mertens et les quatre autres nominés pour ce prix étaient Juan d’Oultremont (“Compte à rebours”), Charly Delwart (“Chut”), Gérard Mans (“Poche de noir”) et Francesco Pittau (“Tête dure”).

Créé en 1938 par le quotidien Le Soir, le Prix Victor Rossel, souvent qualifié de “Goncourt belge”, couronne un roman ou un recueil de nouvelles de langue française dont l’auteur est belge ou domicilié en Belgique. L’an dernier, c’était la Belge Hedwige Jeanmart, qui avait remporté le 70e prix Rossel avec “Blanès”, paru chez Gallimard.