Le Labour lance sa campagne pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE

Le Parti travailliste britannique (opposition) a lancé mardi sa campagne pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne (UE), soulignant l’importance de “rester épaule contre épaule” avec les autres membres de l’union après les récents attentats de Paris. Promesse de campagne du Premier ministre conservateur David Cameron, un référendum sur l’appartenance à l’UE doit se tenir d’ici à la fin 2017 dans le pays. D’après les dernières enquêtes d’opinion, le camp du maintien dans l’UE et celui du “Brexit”, la sortie de l’union, sont au coude-à-coude. “Le premier devoir de tout gouvernement est de protéger le pays et j’ai la ferme conviction que quitter l’UE reviendrait à y manquer”, a déclaré Alan Johnson, ancien ministre travailliste, à Birmingham (centre de l’Angleterre), lors du lancement de la campagne du Labour. “Les enseignements que nous devons tirer (des attentats) de Paris sont clairs: pour faire face au terrorisme, nous devons rester épaule contre épaule avec nos alliés en Europe. La sécurité de la Grande-Bretagne est inextricablement liée à son maintien dans l’Europe”, a-t-il ajouté.

Un “Brexit” condamnerait le pays à “l’isolement” et nuirait directement aux travailleurs britanniques, a aussi estimé M. Johnson. Outre le parti travailliste, le camp des pro-UE compte notamment David Cameron, engagé dans des négociations avec ses partenaires européens pour obtenir les réformes qu’il juge nécessaires afin d’éviter une sortie de l’UE.

En face, les partisans du “Brexit” sont regroupés autour de deux mouvements: “Leave.EU”, soutenu par le parti anti-immigration Ukip de Nigel Farage, et “Vote Leave”, une plateforme pluripartite comprenant notamment des conservateurs europhobes.