Découvrez   

Le coronavirus est un “virus de classe” qui enrichit les grosses fortunes, dénonce le PTB

Report des remboursements de crédits pour petits indépendants, wifi à haut débit pour tous, hausse des salaires de 5 à 6%, revalorisation du salaire minimum, et impôt sur la grande fortune: tels sont les voeux du PTB pour 2021 formulés par le président du PTB Peter Mertens et le porte-parole de la formation d’extrême gauche, Raoul Hedebouw sur le site du parti dimanche matin. Le coronavirus “est un virus de classe. Le plus grand mensonge de 2020 est sans doute de prétendre qu’il est démocratique et touche tout le monde de la même manière… La fortune des riches actionnaires d’Amazon explose au détriment de milliers de livreurs, de magasiniers et des petits indépendants qui ont dû fermer boutique en plein lockdown. C’est là toute la perversité du capitalisme aux temps du coronavirus”, a dit d’emblée M. Hedebouw.

Pour le PTB, les banques doivent aider les petits indépendants. La formation d’extrême gauche demande la possibilité de report de tous les crédits bancaires sans conditions, plus de justice fiscale et un impôt sur la fortune digne de ce nom.

Selon le porte-parole du parti, il ne reste plus rien de la promesse du président du PS Paul Magnette de faire payer les épaules les plus larges. La taxe sur les comptes-titres que le gouvernement veut mettre en place épargne les plus grandes fortunes, car les plus riches ont un patrimoine financier sous la forme d’actions nominatives qui ne sont pas touchés par la mesure au contraire des petits épargnants qui risquent de devoir payer cette taxe par exemple, sur les assurances branche 23 qu’ils détiennent.

Le PTB souhaite que 2021 soit l’année des jeunes, du personnel soignant, des travailleurs et des petits indépendants qui font tourner la société face à la pandémie.

Il promet de ne pas laisser le moindre espace au racisme et au fascisme, “ni ici, ni aux Etats-Unis. Si nous voulons vaincre le trumpisme, nous ne devons pas compter sur des gens de l’élite comme Joe Biden. Nous devons avoir le courage de nommer concrètement les problèmes auxquels nous sommes confrontés: le racisme, l’inégalité et le capitalisme”, a ajouté Raoul Hedebouw.

Le porte-parole du PTB a enfin demandé une révision du système de soins de santé de fond en comble. “C’est la leçon à tirer de cette pandémie. Fonctionner de manière plus locale et moins du haut vers le bas. De manière plus intégrée et moins fragmentée. Avec plus de tests et de recherche de contacts, et moins de confinements”, a-t-il encore noté.

Partager l'article

17 janvier 2021 - 13h36