Découvrez   

La Nouvelle-Zélande augmente le prix du visa et introduit une taxe touristique

Les candidats au voyage en Nouvelle-Zélande devront dépenser un peu plus pour y avoir accès. Le ministre du Tourisme Kelvin Davis a dévoilé vendredi son intention d’introduire une taxe touristique de 35 dollars néo-zélandais (21 euros) dès la mi-2019. Les visas coûteront aussi plus cher.
“La Nouvelle-Zélande est une destination prisée des touristes qui affluent toujours plus nombreux. Mais ce succès va de pair avec quelques contraintes”, a expliqué le ministre Davis.

L’industrie touristique est florissante: 3,8 millions de touristes se sont rendus en Nouvelle-Zélande en 2017, pays dont la population atteint à peine les 4,5 millions d’habitants. Et cette tendance devrait perdurer encore 7 ans. D’ici 2024, 5,1 millions de touristes devraient visiter la Nouvelle-Zélande chaque année.

Les frais en infrastructures publiques augmentent avec cette évolution. De nombreuses régions devront rafraîchir leurs équipements, des toilettes aux parkings, selon Kelvin Davis. Les Australiens et habitants des îles du Pacifique seront exemptés de cette taxe.

La hausse de ce nombre de visiteurs et la complexité grandissante des questions d’immigration ont convaincu les responsables politiques d’augmenter les prix des visas. Un visa de travail coûtera 54% plus cher, un visa d’étudiant 6,5% de plus et les visas pour les groupes 45% plus cher. La taxe d’immigration pour ceux désirant s’établir en Nouvelle-Zélande sera augmentée de 43% et les entreprises engageant des travailleurs étrangers devront s’acquitter d’accréditations majorées de 20%.

Partager l'article

15 juin 2018 - 08h49