Fusillade au Colorado – L'auteur de la tuerie dans un planning familial présenté à un juge

L’auteur présumé d’une tuerie vendredi dans un centre de planning familial du Colorado, à l’ouest des Etats-Unis, a été accusé de meurtre lors de sa première comparution au tribunal et risque la peine de mort. “Le chef d’inculpation initial est celui d’assassinat”, a déclaré le juge Gilbert Martinez à l’accusé, qui comparaissait par visioconférence depuis un centre de détention du comté d’El Paso.
Robert Lewis Dear, 57 ans, risque “au minimum la prison à vie, au maximum la peine de mort” pour avoir tué trois personnes vendredi, dont un policier, et en avoir blessé neuf autres, a ajouté le juge.
L’accusé a écouté, impassible, avec à son côté son avocat Daniel King, qui avait mené la défense de James Holmes, le tueur du cinéma d’Aurora, situé à une heure environ de Colorado Springs, qui avait assassiné 12 personnes et blessé 70 autres.
La prochaine audience aura lieu le 9 décembre pour la lecture formelle des charges qui pèsent contre lui. Les procureurs de l’Etat du Colorado auront alors 63 jours pour demander ou non la peine de mort.
M. Dear n’a fait aucun commentaire pendant l’audience, à laquelle assistaient des proches des victimes de la tuerie de vendredi ainsi qu’une trentaine de journalistes.
L’accusé s’était introduit vendredi dans un centre de la grande organisation américaine de planning familial Planned Parenthood, à Colorado Springs, avant d’ouvrir le feu durant cinq heures.
La fusillade a provoqué la colère du président Barack Obama, qui a une nouvelle fois dénoncé l’accès trop facile aux “armes de guerre” dans le pays. Le vice-président Joe Biden a appelé les élus à répondre à “la majorité des Américains qui demandent des contrôles d’antécédents (pour l’achat d’armes) et veulent bannir les armes de guerre de nos rues”.