Décès du metteur en scène suisse Luc Bondy, directeur du théâtre parisien de l'Odéon

Le grand metteur en scène suisse Luc Bondy, directeur du théâtre de l’Odéon à Paris, est décédé à l’âge de 67 ans, a-t-on appris samedi auprès du théâtre. Malade depuis longtemps, il avait dû reporter récemment la création d’Othello, prévue à partir de janvier, en raison de son état de santé.

Sur Twitter, la ministre de la Culture française Fleur Pellerin s’est dite “bouleversée d’apprendre la disparition ce matin de Luc Bondy”, saluant en lui “l’un des plus grands metteurs en scène européens”.

Né à Zürich en 1948, il a exercé une partie de sa carrière en Allemagne et a également travaillé en Autriche. Il avait remplacé Olivier Py à la tête du théâtre de l’Odéon en 2012, avec la volonté d’y présenter un “théâtre européen” et “tourné vers l’avenir”.

Sa nomination avait suscité à l’époque une vive controverse liée à la non-reconduction de son prédécesseur. Celle-ci s’était apaisée au vu du bilan artistique de Luc Bondy à l’Odéon et avec la nomination d’Olivier Py comme directeur du Festival d’Avignon.

Luc Bondy, qui était très apprécié des acteurs, avait monté ces dernières saisons plusieurs pièces qui ont été des succès comme “Les Fausses confidences” avec Isabelle Huppert, “Ivanov” – repris en octobre – et “Tartuffe”.