Burundi: quatre tirs de mortiers sur la capitale Bujumbura

Quatre tirs de mortier ont été entendus dimanche vers 13h00 locales (12h00 HB) à Bujumbura, a indiqué un témoin à l’agence Belga. Ces tirs de mortier ont visé le quartier asiatique, situé à proximité du port de la capitale burundaise, alors que de premières informations faisaient état de tirs en direction du siège de la Radio-télévision nationale burundaise (RTNB), selon la même source. Aucune information n’était immédiatement disponible sur d’éventuels dégâts ou victimes.

Deux obus de mortiers avaient déjà été tirés dans la nuit de mercredi à jeudi depuis les collines surplombant Bujumbura. Les obus avaient explosé à quelques centaines de mètres de l’enceinte abritant le palais présidentiel, dans les arbres de la parcelle d’un couple d’expatriés vivant à 300 mètres de la résidence du président Pierre Nkurunziza, sans faire de victime.

En octobre, des sources diplomatiques avaient signalé des tirs d’obus de mortier dans le même secteur, les premiers depuis le début de la contestation déclenchée fin avril par la candidature de M. Nkurunziza à un 3ème mandat, que ses adversaires jugent contraire à la Constitution et à l’Accord d’Arusha ayant permis la fin de la guerre civile.

La répression de six semaines de manifestations populaires, l’écrasement d’une tentative de coup d’Etat militaire et la réélection en juillet de M. Nkurunziza n’ont pas empêché l’intensification des violences, désormais armées.