Budget wallon – Le ministre Lacroix n'a "pas voulu bloquer l'information de la Cour des comptes"

Le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix a assuré lundi au parlement wallon qu’il n’avait pas voulu bloquer l’échange d’informations entre les administrations et la Cour des comptes, qui s’en est pourtant plainte dans le cadre du contrôle des budgets régionaux. Malgré sa demande, la Cour des comptes n’a pas reçu la copie des documents budgétaires initiaux des administrations, qui lui sont communiqués d’habitude. “La plupart des directeurs généraux du Service public de Wallonie (SPW) ont refusé de communiquer ces éléments, arguant qu’il s’agissait de documents de travail n’ayant aucune valeur”, a critiqué la Cour en commission du parlement wallon, où a débuté l’analyse du second ajustement budgétaire 2015 et de l’initial 2016.

La Cour peut pourtant exiger tous les documents et renseignements, de quelque nature que ce soit, relatifs à la gestion des entités qu’elle contrôle, a rappelé sa représentante au ministre. “Je n’ai pas voulu bloquer l’échange d’informations entre la Cour et les administrations”, a assuré le ministre PS dans une première réponse. Il s’est engagé à écrire au comité stratégique pour souligner que les questions de la Cour des comptes ne pouvaient rester sans réponse.

M. Lacroix a également annoncé qu’il réunirait prochainement la Cour, l’Inspection des Finances et les cabinets pour une meilleure organisation. Ces garanties n’ont pas apaisé l’opposition MR et Ecolo, unie pour réclamer de connaître qui a pris la décision de ne pas communiquer ces informations réclamées par la Cour.

Le débat, qui s’étend aussi aux choix budgétaires 2016 du gouvernement PS-cdH, se prolongeait en fin de journée, avant la réponse attendue du ministre lorsque les députés auront fini un premier tour d’interventions.