A Vienne, un grain de sel version 3D pour rêver et s'informer

A quoi ressemble un grain de sel agrandi un milliard de fois ? Un Autrichien a répondu à ce défi esthétique et scientifique en fabriquant le plus grand modèle “jamais réalisé” d’une molécule de cristal, visible à Vienne depuis lundi. Le projet de Robert Krickl, qui devrait être homologué par le Livre Guinness des records, est moins vain qu’il ne paraît: “Les cristaux, ce ne sont pas seulement des pierres qui scintillent, des pierres précieuses… Ce sont des éléments importants pour notre vie quotidienne. On ne peut pas téléphoner sans eux, on ne peut pas regarder la télévision, avoir d’horloges sans eux”, explique le concepteur d’une trentaine d’années.

Fort de cette conviction, ce spécialiste de l’événementiel scientifique s’est lancé dans la modélisation en trois dimensions d’une molécule de sel (chlorure de sodium, NaCl) agrandie un milliard de fois, soit 38.880 atomes rouges et blancs et 10 km de petits bâtonnets pour les relier.

La structure d’environ trois mètres de haut, inaugurée lundi à la mairie de Vienne, offre un labyrinthe visuel de lignes et de sphères où se perd le regard.
“C’est très esthétique. Selon la direction dans laquelle on regarde, on voit des formes différentes, des étoiles, des tunnels, des triangles etc. Au-delà du point de vue très esthétique, cela sert à communiquer sur la science et sur l’importance des cristaux dans notre vie quotidienne”, confie M. Krickl. Son “record” est déjà célébré par un timbre de la poste autrichienne reproduisant ce kaléidoscope rouge et blanc.