6,5% de résidents en moins dans les maisons de repos depuis la pandémie

La pandémie de coronavirus a eu un impact non négligeable sur l’occupation des maisons de repos de Wallonie et de Bruxelles, selon une étude des Mutualités libres relayée lundi par le journal Le Soir. Le nombre de résidents en Wallonie et à Bruxelles a baissé de 6,5 % entre 2019 et 2020, écrit le quotidien. La surmortalité marquée liée aux vagues de Covid-19 est une des causes, mais on observe aussi qu’il y avait en 2020 beaucoup moins de nouveaux résidents qu’en 2019. Les personnes âgées semblent davantage attendre d’être dans un état de dépendance pour intégrer une maison de repos. 

La baisse du nombre de résidents est une constante depuis le début de la crise (en juin 2020, un lit sur dix n’était plus occupé dans le secteur) et si elle s’atténue quelque peu, elle semble perdurer dans le temps, observe le journal.