Woluwe-Saint-Pierre : le voyage au Congo d’un échevin suscite des questions

L’échevin évoque le motif humanitaire et regrette une non-polémique lancée par une conseillère communale d’opposition.

C’est un déplacement qui ne passe pas inaperçu à Woluwe-Saint-Pierre. Alexandre Pirson (CDH), l’échevin en charge de l’Urbanisme et de la Transition numérique s’est rendu au Congo du 4 au 17 mars dans le cadre de projets de digitalisation de plusieurs localités du Nord-Kivu, avec laquelle la commune entretient des jumelages. Il a notamment été reçu par le gouverneur d’une province locale. Un projet de nature humanitaire lancé il y plusieurs années.

En cette période d’interdiction de voyages à l’étranger, la conseillère communale d’opposition Cathy Vaessen s’interroge : “Cela nécessitait-il un déplacement d’urgence dans le contexte actuel ?” Elle rappelle que la situation sanitaire est critique sur place “d’autant plus qu’il ressort de photos publiées sur internet que les règles de distanciation sociale, notamment le port du masque à l’intérieur, n’ont pas été respectées” ?

“Un déplacement humanitaire justifié”

L’échevin nous indique qu'”en tant que déplacement humanitaire, le déplacement était tout à fait justifié“. Le motif humanitaire est en effet considéré comme essentiel par l’arrêté ministériel. Alexandre Pirson précise que la rencontre avait déjà été reportée précédemment, en raison des conditions sanitaires : “Nous avions aussi envisagé d’effectuer la réunion par vidéoconférence, mais le protocole est important. La réalité du terrain est telle que nous devions nous rendre sur place“.

Par ailleurs, la conseillère communale s’interroge sur le montant de ce déplacement considéré comme officiel. “C’est un déplacement dans le cadre d’un jumelage, il est donc payé par la commune“, précise-t-elle. “Le bourgmestre rappelle fréquemment à quel point la crise coute cher à la commune et nous découvrons que l’échevin part en ce moment en voyage d’affaire au frais des sanpétrusiens“. Réponse de l’intéressé : “Le voyage a été financé entièrement à mes frais“. De son initiative, l’échevin nous a d’ailleurs fait parvenir des justificatifs de payement du voyage. “J’en ai été jusqu’à payer un ballotin de pralines offert lors d’une réunion“, conclut-il, regrettant une non-polémique.

https://twitter.com/GouvNordKivu/status/1371441064154914816

T.D., image : Gouvernorat du Nord-Kivu

 

Partager l'article

26 mars 2021 - 15h40
Modifié le 28 mars 2021 - 15h44