L’échevin de la Propreté à Jette souhaite diminuer de moitié les poubelles publiques : “Le déchet attire le déchet”

A contre-courant, Mounir Laarissi (cdH), souhaite diminuer de moitié les poubelles publiques en rue. Son objectif est de passer de 400 à 200 poubelles en six ans, rapporte La Capitale

Pour lui, “le déchet attire le déchet“. Alors que partout le mot d’ordre semble être “plus de poubelles pour plus de propreté”, l’échevin souhaite passer à 200 poubelles sur la commune de Jette. “Selon moi, s’il y a moins de poubelles, cela va moins attirer le déchet“, explique-t-il à nos confrères de La Capitale. Ainsi, Mounir Laarissi souhaite responsabiliser les citoyens de la commune, et les accompagner vers le zéro-déchet. “Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas“, estime-t-il.

  • Reportage de Jean-Christophe Pesesse et Manon Ughi