Un consortium retenu pour réaliser le nouveau siège de la SNCB

Le chantier démarrera début 2022. Il devrait être terminé pour 2024.

Le consortium Besix-BPC/BPI et Immobel a été retenu comme soumissionnaire préférentiel pour réaliser le nouveau siège de la SNCB qui sera situé gare du Midi, a annoncé vendredi la SNCB dans un communiqué.

La SNCB a notifié ce jour aux trois soumissionnaires sa décision. Le chantier, dont le coût serait de centaines de millions d’euros, démarrera début 2022 et l’objectif est de réunir, fin 2024, les plus de 4.000 collaborateurs concernés, de la SNCB et de HR Rail, sur ce seul site.

Le nouveau siège de 75.000 mètres carrés sera installé sur le site des bâtiments de la SNCB présents sur l’avenue Fonsny, dont fait partie l’ancien Tri Postal. Aujourd’hui répartis sur plusieurs sites de la Gare du midi, les différentes directions de la SNCB ainsi que sa filiale HR-Rail seront rassemblées, dans le but d'”instaurer plus de transversalité et de collaboration entre les services“.

La proposition architecturale retenue, du groupement d’architectes constitué de OMA, Jaspers – Eyers et Assar, est de “grande qualité” et prévoit de garder l’ensemble des trois bâtiments existants de l’avenue Fonsny et de “leur adjoindre une extension sobre et contemporaine du côté des voies“.

Le projet comporte la vente des immeubles de bureaux existants appartenant à la SNCB situés sur quatre sites mais aussi la conception et la construction du nouveau siège. “Le produit de la vente des sites précités compense partiellement l’investissement que représente le développement de cet immeuble, dont la SNCB restera propriétaire“, souligne cette dernière par communiqué. “L’entrée principale de la gare deviendra beaucoup plus visible et accessible. Le socle des bâtiments situé le long de l’avenue Fonsny sera en outre redynamisé avec l’installation de nouveaux espaces commerciaux et l’entrée du nouveau siège sera également ouverte au public“, souligne l’entreprise ferroviaire.

Les candidats concurrents étaient Atenor/Eiffage et Jan De Nul/Triple Living, selon plusieurs médias.

Belga, images © OMA-Jaspers/Eyers-Asar