Découvrez   

Un an de pandémie : le médecin coordinateur de la maison de repos La Cambre a modifié sa manière de travailler

Le 10 mars 2020, le premier cas de covid-19 était détecté à la maison de repos de la Cambre à Watermael-Boitsfort. En quelques jours, l’épidémie se répand parmi les résidents. En tout, 50 personnes décéderont de cette nouvelle maladie, principalement durant la première vague.

Michel Hanset est médecin généraliste et aussi médecin coordinateur de cette maison de repos. Pour lui, ce premier cluster dans une maison de repos a tout changé. Il ne s’imaginait pas lors de la détection du premier cas que le virus se répandrait si rapidement. Cela n’était jamais arrivé pour aucune autre pathologie. Il a fallu réagir très vite. Le confinement de la maison de repos a été décidé par Michel Hanset, tout comme l’isolement des personnes dans leur chambre. Nous n’avions rien, pas de gants, pas de masque, pas de blouse de protection. Et les autorités ont été totalement absentes. Je n’accuse aucun politique en particulier mais les autorités ne nous ont pas aidé à l’époque.”

Les maisons de repos, comme celle de la Cambre, n’avaient plus de plan pandémie. Celui qui avait été prévu lors de la grippe H1N1 n’était plus à jour. Entre les deux vagues, ces plans ont donc été mis en place. Les protocoles de soin ont aussi changé. “Nous devons être encore plus prudents sur le lavage des mains, le port du masque, l’isolement des malades. Dans nos cabinets médicaux aussi nous avons changé notre manière de travailler. En période hivernal, nous allons éviter que les malades ne soient trop nombreux dans notre salle d’attente. Et puis, aujourd’hui, nous avons lié des contacts avec Iriscare pour nous épauler en cas de besoin. Je pense que ces échanges dans nos pratiques seront bénéfiques.”

De cette épidémie, Michel Hanset retiendra la solidarité qui s’est créée entre les membres du personnel, les voisins, les autres médecins. “Il y a un avant et un après, c’est évident. Le lien que nous avons ne peut être détruit.”

■ Interview de Michel Hanset, médecin généraliste et médecin coordinateur de la Cambre par Vanessa Lhuillier  

Photo: Belga/Jasper Jacobs

Partager l'article

10 mars 2021 - 13h56
Modifié le 10 mars 2021 - 13h56