La semaine de 38h répartie sur 4 jours ? “Cela permettrait aux gens de rêver”, s’enthousiasme Julie de Groote (CDH)

La présidente du parlement francophone bruxellois précise toutefois que cette organisation doit émaner de la volonté des employers et les employeurs.

La proposition est lancée par Benoît Lutgen à la veille du 1er mai: instaurer la semaine de quatre jours tout en gardant une durée hebdomadaire de travail à 38h. Invitée ce lundi sur le plateau de l’Interview, la présidente du parlement francophone bruxellois s’en enthousiasme. “C’est une proposition qui fait rêver! beaucoup de personnes seraient contente d’avoir un jour pour consacrer à leur famille. Cela permettrait aux gens de ne pas avoir quelques heures supplémentaires en douce.” Julie de Groote (CDH) pointe également un avantage en terme de mobilité. Elle précise toutefois que cette organisation doit respecter la volonté des employers et les employeurs.

Faut-il par ailleurs supprimer la pénalisation de l’avortement comme l’a proposée il y a quelques jours Alda Greoli avant de revenir sur sa proposition? “Nous avons tenu le débat au bureau de parti“, explique Julie de Groote: “Nous ne voulons ne pas culpabiliser les femmes. La pénalisation actuelle est très culpabilisante. Il faut accompagner les jeunes adolescentes qui sont concernées. Il faut garder un encadrement, une loi avec des sanctions au cas échéant et sortir l’avortement du chapitre moralisateur du code pénal dans lequel il est.

“Je pousserai la liste CDH à Ixelles”

La présidente du parlement francophone bruxellois évoque également des pistes pour simplifier l’architecture institutionnelle de la capitale. “Il faut se demander comment sauvegarder les droits des francophones tout en rendant ces institution plus lisibles et intégrées dans des politiques transversales. La politiques des personnes handicapées doit par exemple se penser avec les débats sur la mobilité qui sont discutées dans les autres assemblées.

A l’approche des élections communales, Julie de Groote si dit très intéressée par la commune d’Ixelles: “J’ai dit que je poussais la liste et je ne la tire pas. Je n’aurai donc pas de position exécutive. Je crois au renouvellement et au décumul. Le CDH a une magnifique tête de liste à Ixelles, à savoir Geoffroy Kensier.

T.D.