Pour Serge Govaert : “La construction d’un nouveau stade national semble morte et enterrée”

Serge Govaert, ancien secrétaire général au Parlement bruxellois, vient de sortir un article au centre de recherche socio-politique sur la saga de l’Eurostadium, un projet de stade national de football prévu en 2016 et officiellement annulé en 2019.

Un projet de stade national considéré comme un échec. Serge Govaert revient sur l’historique de ce stade. “La saga commence vers les années 2009 et elle n’est toujours pas terminée en réalité, enfin si, elle a été officiellement terminée lorsque le championnat de l’Euro 2020 n’a pas été attribué à la Belgique“. Serge Govaert revient sur le premier élément qui a posé un problème dans le dossier. “Ce terrain appartenait certes à la Ville de Bruxelles, mais il était situé sur la commune de Grimbergen, qui d’ailleurs dès le début la commune était très réticente à l’idée de voir un stade se construire sur son territoire“. Il ajoute qu’à l’époque le Ministre Président Rudi Vervoort avait dit “que les contacts avaient été pris, que les autorités flamandes étaient au courant, il avait peut-être les assurances verbales, mais ces assurances se sont révélées extrêmement fragiles“.

Le financement d’un stade

D’après Serge Govaert, si l’on souhaite avoir un grand stade, il faut un financement des pouvoirs publics ou bien, trouver un promoteur qui trouve une solution avec le Président concernant les  activités culturelles et les autres événements sportifs. “Mais ce n’est pas toujours facile, et en Belgique, cela se double évidemment d’une concurrence entre promoteurs. Dans ce dossier-là ça existe aussi“.

L’avenir d’un possible stade en Belgique

Dans quelques années, la Coupe du monde de hockey est prévue en 2026 et il faudrait un stade au Wavre. De plus, en 2027, la Belgique envisage d’accueillir la Coupe du monde de football féminin et cette fois, la rénovation du stade du Heysel est dans les esprits. Concernant la première option d’un nouveau stade semble ne pas tenir la route pour Serge Govaert “L’option de la construction d’un stade national, je pense qu’il faut la considérer comme morte et enterrée“. Cependant, il précise que “la rénovation du stade du Heysel (le stade du Roi Baudouin), c’est une hypothèse plausible. Elle avait été écartée en 2013 quand on a décidé de construire le stade national, parce qu’on disait, ça va coûter plus cher“. Le seul problème, à l’avenir, est qui apportera les fonds pour cette rénovation ? Puisqu’il n’y a pas de promoteurs pour le moment

► Retrouvez en intégralité l’interview de Serge Govaert

■  Camille Paillaud / Une interview de Fabrice Grosfilley