Plan Good Move : l’échevine de la Mobilité d’Anderlecht harcelée et son logement vandalisé

Anderlecht Cureghem - Plan de circulation non suivi - BX1

L’échevine de la mobilité de la commune d’Anderlecht a vu son logement vandalisé, suite aux tensions engendrées par le plan Good Move. Susanne Müller-Hübsch a porté plainte, des patrouilles de police passent désormais devant chez elle.

Le plan Good Move continue de déchaîner les passions à Anderlecht. Après un le conseil communal explosif de vendredi passé, les tensions ne désemplissent pas, au point où le logement de l’échevine de la Mobilité d’Anderlecht a été vandalisé, rapportent nos confrères de Bruzz. Susanne Müller-Hübsch (Groen) a pu retrouver des affiches, contre le plan Good Move, collées sur sa résidence, et sa boite aux lettres vandalisée. La colère se trouve aussi en ligne, où l’échevine a pu lire de nombreuses insultes et menaces. Il lui est aussi arrivé d’être accostée dans la rue. Cette situation l’inquiète et d’autant plus ses enfants : “Ils ont également vu les images du conseil communal“, a confié l’échevine à nos confrères.

Très affectée par ces réactions violentes, Susanne Müller-Hübsch a porté plainte à la police : “En conséquence, des patrouilles supplémentaires passent désormais devant chez moi et je dispose d’un numéro de police direct que je peux appeler. Nous nous donnons également des nouvelles régulières” a-t-elle indiqué à Bruzz. Les messages haineux sur les réseaux sociaux sont aussi collectés.

► À voir aussi | Good Move : les habitants de la Région bruxelloise assez consultés ?

Malgré tout, l’échevine de la Mobilité admet recevoir beaucoup de messages de soutien. “Il y a aussi beaucoup de femmes parmi eux, qui ont vu comment les membres du conseil communal ne s’adressaient pas à moi de la même manière qu’au bourgmestre, par exemple, qu’ils continuaient à appeler “M. Cumps”” fait remarquer l’échevine.

Selon elle, la communication et de la consultation, n’a pas suffi, mais elle ne compte pas plier : “Cependant, nous n’avons pas l’intention de céder aux menaces” a-t-elle clarifié.

Les discussions avec les habitants continueront. Le comité “Non au plan Good Move” se réunit ce mardi pour un déjeuner sur la place de l’hôtel de ville d’Anderlecht, en même temps que la réunion du Collège des échevins.

 

M.D. – Photo : BX1

Partager l'article

20 septembre 2022 - 13h00
Modifié le 20 septembre 2022 - 17h20