Des personnes transgenres témoignent sur le plateau de “C’était mieux maintenant”

Quatre invités transgenres témoignent ce lundi sur le plateau de “C’était mieux maintenant”. L’émission intergénérationnelle s’intéresse ce mois-ci aux trans-identités.

Les personnes transgenres sont des personnes dont le genre assigné à la naissance ne correspond pas avec celui dans lequel elles se sentent actuellement.

La transition, Shirah Goldman (79 ans) l’a faite lorsqu’elle avait 72 ans. “Le désir de transiter se manifestait déjà bien avant. Comme j’étais mariée. J’avais des enfants et tout. J’ai chaque fois retardé tout ça”. Cette décision a mis un terme à ses 42 ans de mariage. Comment ont réagi ses trois enfants et six petits-enfants? “Très bien. C’était un peu bizarre au début. Mais quand j’ai vu ma petite fille, l’aînée de mes petits enfants, se jeter dans mes bras, c’était vraiment un moment très émouvant”. 

Depuis sa plus petite enfance, Yasmine (38 ans) se sent femme avec une âme de femme. Elle l’assume à 100% depuis trois ans. Un situation qu’elle vit “avec des hauts et des bas”.

Camille Pier, l’artiste et activiste de 30 ans, a commencé sa transition a 27 ans. “C’est à ce moment-là que j’ai fait mon coming-out auprès de ma famille”. C’est aussi à ce moment-là qu’il commence un traitement hormonal. “Je ne suis pas un bûcheron, je ne suis pas un fan de football. Je n’avais pas les caractéristiques hyper masculines que la société nous vend et je ne me sentais pas légitime de faire ma transition avant”.

Clay, le petit frère de Camille (21 ans), se considère comme un “gender queer” c’est-à-dire, quelqu’un dont l’identité de genre, n’est ni homme, ni femme. “Je considère vraiment que ça a commencé il y a neuf mois quand j’ai décidé d’être ouvert et de le dire à toutes les personnes de mon entourage. C’est aussi le moment où je ne me suis plus juste senti trans, mais j’ai pu passer à des actes plus concrets”.

TransKids, une association pour soutenir les enfants trans*

Daphné Coquelle a récemment créé TransKids, une association pour aider les enfants qui se questionnent sur leurs transidentités et accompagner leur parent. Toutes les infos se retrouveront bientôt sur le site www.transkids.be et l’association peut être contactée via la page Facebook.

“Girl”, un film adoubé par la critique cinématographique, mais pas spécialement par les personnes transgenres

“Dans le film, l’école est hyper inclusive, tout le monde emploie le bon prénom, les bons pronoms et ses thérapeutes sont super. Et malgré ça, on voit une personne en souffrance. Donc, qu’est-ce que le public reçoit? C’est que malgré tout ce qu’on peut faire autour de la personne, d’office si elle est trans, c’est une souffrance”, nous explique Camille. Pour lui, le film ne montre pas assez que “ce sont les discriminations de la société qui nous rendent malades”.

► Les invités : Shirah Goldman, pensionnée de 79 ans – Yasmine, employée polyvalente de 38 ans – Camille Pier, artiste, activiste de 30 ans et Clay Pier, étudiant de 21 ans.

► Retrouvez C’était Mieux Maintenant un lundi par mois à 18h25 sur BX1 : http://telebruxelles.be/type_emissions/018-cetait-mieux-maintenant/