Moins d’un francophone sur deux choisit le néerlandais comme première langue en secondaire

A Bruxelles, le néerlandais est obligatoire dès la 3e primaire.

Seuls 47,5% des élèves francophones en Wallonie et à Bruxelles ont choisi le néerlandais comme première langue moderne dans le secondaire, ressort-il des chiffres de l’administration de l’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, publiés jeudi par La Libre Belgique.

Ce sont au total 121.300 élèves francophones du secondaire qui ont choisi, à la rentrée scolaire 2022-2023, le néerlandais comme première langue moderne, soit 318 de moins que l’année scolaire précédente.

Le nombre d’élèves wallons qui privilégient la langue de Vondel diminue d’année en année et est passé sous les 60.000. Alors qu’ils sont plus de 63.000 Bruxellois à apprendre le néerlandais, option obligatoire dès la 3e primaire dans la capitale.

L’anglais progresse et franchit allègrement la barre des 130.000 élèves, et ce uniquement en Wallonie. L’allemand est par contre en perte de vitesse et n’a été choisi que par 3.531 jeunes en 2022-2023.

Belga, image Belga