Métro : pourquoi autant de problèmes sur les lignes ces dernières semaines ?

Pour répondre à cette interrogation, Elke Van Den Brandt, ministre bruxelloise de la Mobilité (Groen), était l’invitée de + d’Actu ce jeudi soir.

Ces dernières semaines, de nombreux ralentissements sont survenus dans les transports en commun de la STIB et plus précisément au niveau des métros. Certaines lignes ont même été arrêtées, pendant les heures de pointe. Pour la ministre de la Mobilité, il y a plusieurs explications, notamment la modernisation des rails. “On est en train de moderniser les lignes de métro.  Dans de nombreuses villes, ce sont des adaptations réalisées en arrêtant toute la ligne. À Bruxelles, on ne peut pas le faire. Donc, on le fait en gardant la ligne en fonction. On essaye de le faire avec peu d’interruptions“.

Cependant, malgré des tentatives pour éviter de stopper le trafic pendant l’heure de pointe, Elke Van Den Brandt reconnaît qu’il a fallu parfois le faire. Ce problème a engendré de nombreux retards et l’agacement des utilisateurs des transports en commun. La ministre rappelle pourtant que c’est un mal pour un bien. “Moderniser, cela veut dire qu’on utilise du matériel de sécurité différent, ce qui permettra d’augmenter la fréquence par la suite“.

La ministre espère qu’à l’avenir les futures interruptions ne seront pas aussi problématiques pour les utilisateurs. Elle revient sur les incidents de ce matin. Pendant 17 minutes, les métros 1 et 5 ont été interrompus afin de remplacer un rail cassé. Quasiment au même moment, les métros 2 et 6, ont, eux aussi, été interrompus, mais cette fois en raison d‘une intrusion sur les voies. En raison de ces interruptions, plus d’une heure de retard était à constater pour certains utilisateurs. Elke Van Den Brandt souhaite qu’il y ait encore plus d’efficacité lors des réparations, afin d’éviter d’interrompre trop longtemps le trafic.

Du côté des intrusions, qui ont concerné notamment les métros 2 et 6, elles sont en nettes augmentations. Un problème que souhaite sanctionner la ministre de la Mobilité. “Il faut expliquer aux gens. Si vous faites ça, c’est extrêmement dangereux pour vous-même, mais vous mettez tout le système de transports en péril. S’il y a quelqu’un sur les rails, il faut arrêter le trafic. Il faut punir ce comportement“.

► Retrouvez en intégralité l’interview d’Elke Van Den Brandt

 Camille Paillaud / Une interview de Fabrice Grosfilley