Les finances des hôpitaux sont dans le rouge

La situation économique des hôpitaux est au plus mal, selon Philippe Leroy, directeur général du CHU Saint-Pierre. Il était l’invité de +d’Actu sur BX1.

L’indexation des salaires dans les hôpitaux est une bonne chose pour le personnel, comme le rappel Philippe Leroy. Cependant, si les charges augmentent dans les centres hospitaliers sans qu’il n’y ait plus de financement, les hôpitaux sont en grande difficulté. Pour rappel,”en Belgique les hôpitaux sont dépendants à 99 % des financements qui viennent de l’État, des pouvoirs publics“. Le directeur explique qu’en 2022, les finances de l’hôpital seront dans le rouge. “C’est ce qu’annonce la banque Belfius, qui chaque année fait une revue du secteur hospitalier qui vient de sortir son analyse pour l’année 2021, mais déjà, c’est une perspective 2022 qui est négative, elle sera rouge“.

 La dette et le remboursement

Philippe Leroy affirme que les hôpitaux s’endettent et que cela ne fait que d’augmenter depuis une dizaine d’années. “Dans cette étude de la banque Belfius pour 2021, explique que la marge des hôpitaux est en dessous de 1%, donc cela signifie que si l’on gagne 1000 euros, après avoir payé les factures, le personnel et les fournisseurs, il nous reste 70 euros. Ça, c’est la situation 2021 et pour 2022, il ne nous reste plus rien“. La conséquence de ce solde zéro signifie que les hôpitaux ne peuvent plus investir. Et sans investissement, les hôpitaux ne peuvent se moderniser.

► Retrouvez en intégralité l’interview de Philippe Leroy

 Camille Paillaud / Une interview de Fabrice Grosfilley