“Le racisme n’a pas sa place au sein de ses établissements scolaires” réagit la Ville de Bruxelles

Suite aux diverses interpellations, l’Instruction publique de la Ville de Bruxelles tient à réaffirmer son positionnement.

“Concernant les propos de l’enseignante de l’IPHS, nous nous devons de respecter les procédures et la confidentialité puisqu’il s’agit d’un dossier disciplinaire. Nous ne pouvons à ce stade nous exprimer à ce sujet. Cependant, nous condamnons toute attitude ou propos raciste, antisémite ou discriminatoire et sensibilisons depuis de nombreuses années nos équipes et nos élèves dans l’objectif de combattre les stéréotypes persistants et dégradants qui subsistent au sein de notre société” explique Faouzia Hariche, échevine PS de l’Instruction publique.

Ce jeudi, de nombreux élèves ‘institut Paul Henri Spaak à Laeken ont dénoncé dans une lettre commune les propos racistes tenus par une enseignante au début du mois de janvier.

La Ville rappelle que son enseignement se veut ouvert à tous, sans aucune discrimination. De nombreux projets sont d’ailleurs développés dans les écoles pour sensibiliser les jeunes et enseignants à ces sujets. Parmi les activités organisées, on retrouve notamment des visites guidées au musée de l’Afrique ou au Musée juif de Belgique, des pièces de théâtre sur la colonie ou sur le parcours d’émigrés, ou encore des concours d’affiche de lutte contre le racisme.

 

C.H. | Photo : Google Street view