Le PS souhaite un producteur et distributeur publics d’énergie à Bruxelles

Une proposition d’ordonnance sur un nouvel opérateur public d’énergie à Bruxelles est dans les esprits des membres du Parti socialiste bruxellois. Martin Casier, député bruxellois (PS) était l’invité de + d’Actu.

Martin Casier, député bruxellois, revient sur le marché de l’énergie, qui, selon lui, a failli. Et la raison principale concerne la libéralisation des marchés de l’énergie n’a pas tenu ses promesses, d’après le député, et cela a aggravé la situation. Il revient sur l’historique de l’énergie à Bruxelles afin de trouver des solutions au problème actuel. ” On avait des opérateurs publics de productions d’énergie, Electrabel à l’époque, donc ça, on doit remettre une main publique sur la question de la production, on le voit bien aujourd’hui, mais on doit aussi mettre de la main sur un élément du système qui n’a jamais été public, c’est-à-dire la fourniture de l’énergie, c’est-à-dire, la commercialisation“.

Une proposition d’ordonnance est en cours du côté du PS, mais n’a pas encore été déposée. Pour Martin Casier, on remarque qu‘à Bruxelles, il n’y a plus assez de concurrenceet la libéralisation a été encore plus négative à Bruxelles qu’ailleurs parce qu’on est un petit territoire“.  Ainsi, il propose qu’un opérateur public, géré par le public ait la responsabilité de produire sur le territoire bruxellois à l’aide, par exemple, de panneaux solaires. Cette solution permettrait d’avoir un troisième acteur sur le terrain dans ce secteur.

Ce nouveau, futur et potentiel opérateur public, pourrait selon Martin Casier stabiliser les prix, “puisque si l’opérateur est lui-même producteur, il n’aura pas besoin d’aller se fournir sur le marché de l’énergie qui est soumis à tous les aléas que l’on connaît et donc on pourra fournir des prix beaucoup plus stables. Et puis un service clientèle d’accompagnement, un lien avec les CPAS, un lien avec tous les acteurs, pour éviter des impayés“.

Ainsi, l’enjeu reste la proportion d’énergie locale qu’il faut installer, car il faudra malgré tout continuer de se fournir dans les autres régions. Le PS souhaite que cette idée de producteur et distributeur publics fasse partie des enjeux du gouvernement prochain, “et en attendant, il est nécessaire d’avoir un débat au Parlement avant ça”.

► Retrouvez en intégralité l’interview de Martin Casier

 Camille Paillaud / Une interview de Fabrice Grosfilley