Le parcours d’accueil des primo-arrivants devient obligatoire en Région bruxelloise

Pour toute personne âgée de 18 à 65 ans qui s’inscrit pour la première fois au registre des étrangers d’une commune bruxelloise et qui séjourne légalement en Belgique depuis moins de trois ans.

Réforme du droit pénal sexuel, parcours d’accueil, hausse des salaires : voici tout ce qui change ce 1er juin

Après la réception de leur titre de séjour, les personnes ont six mois pour s’inscrire dans un bureau d’accueil. Elles ont ensuite 18 mois pour terminer le parcours.

Concrètement, le parcours d’accueil inclut un accompagnement dans les démarches socio-administratives ; des cours de langues ; une information sur les droits et devoirs de toute personne vivant en Belgique (module de 10 heures) ; une formation à la citoyenneté (50 heures). Des visites sont également organisées au Parlement, dans les administrations communales, à Actiris, au Musée BelVue et au Musée des Migrations.

Les parcours d’accueil sont organisés à Bruxelles par trois Bureaux d’accueil  des Primo-Arrivants (BAPA) francophones dans les communes de Schaerbeek, Molenbeek, Forest et la Ville de Bruxelles. Ces BAPA ont une capacité D‘accompagnement de 5.500 personnes. Côté néerlandophone, c’est l’Agentschap Integratie en Inburgering qui s’en charge. Elle a une capacité d’accompagnement de 4.000 personnes.

       ■ Interview d’Alain Maron (Ecolo), ministre bruxellois de chargé de l’Action sociale, et analyse d’Anaïs Corbin dans le 12h30 sur BX1+

Belga