L’accord médico-mutualiste garantit “aux patients des soins de qualité et accessibles financièrement”

L’accord médico-mutualiste 2024-2025 signé en décembre dernier a remporté un large suffrage auprès des médecins, annonce lundi l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami). Au total, 86,26% des praticiens ont approuvé l’accord établi entre médecins et mutuelles. Il s’agit d’un chiffre similaire à celui des années précédentes.

Un budget de 11,7 milliards d’euros a en effet été prévu pour les honoraires médicaux en 2024, permettant de revaloriser les prestations des médecins généralistes et des médecins spécialistes. L’accord prévoit, entre autres, une augmentation du tarif de garde pendant les week-ends et jours fériés pour les médecins généralistes. Pour les patients, les tickets modérateurs des honoraires médicaux resteront inchangés. Les médecins avaient jusqu’au 6 mars pour se déconventionner, entièrement ou partiellement. La majorité d’entre eux a approuvé l’accord.

Ce taux d’adhésion élevé (86,26%) garantit dès lors “aux patients des soins de qualité et accessibles financièrement”, se réjouit l’lnami. Les dentistes eux n’ont pas suivi la même tendance. “Avec (seulement) 56,97% des dentistes adhérant à la convention en 2024, le comité des assurances constate que le seuil d’entrée (60%, NDLR) en vigueur de la convention n’est pas atteint”. Le ministre des Affaires sociales consultera prochainement le secteur dentaire à ce sujet, précise l’Inami. Quant aux kinésithérapeutes et aux logopèdes, ils sont respectivement 66,11% et 67,38% à adhérer à la nouvelle convention liant les dispensateurs de soins et les mutualités pour 2024.

Belga – Photo : Belga