La pénurie des professeurs s’aggrave : “Plus de 10% de propositions d’emplois en plus que l’année dernière”

Les professeurs se font de plus en plus rares sur le marché.

Au Sacré-Cœur de Linthout, les temps sont durs pour le directeur de l’école. En effet, il déplore un manque de trois enseignants pour donner cours aux élèves. Une situation problématique. “De façon très objective, il y a moins de personnes sur le marché. Je dois remplacer une collègue qui est enceinte mais cela n’est pas facile pour une période de seulement trois mois”, explique Jean-François Nandrin.

Du coup, pour faire face à cette pénurie, l’école s’est organisée pour trouver des solutions. Mais cela n’est pas toujours simple. “Nous avons bricolé en interne et les professeurs se sont partagés le travail. Nous avons également dispatché le travail avec les écoles voisines.”

L’ASBL Jobécole partage ce constat et assure même que la situation s’aggrave. “Nous avons 10 à 14 % de propositions d’emplois en plus que l’année dernière”, assure Sébastien Goffe, directeur de l’ASBL qui dispose d’un logiciel pour empiler les différentes offres. Un comble lorsque l’on sait que la période Covid a engendré une vague d’absence à cause des quarantaines forcées.

■ Reportage de Camille Tang Quynh, Béatrice Broutout et Pierre Delmée.