La calotte glaciaire avait déjà disparu il y a un million d’années avec un réchauffement de 3°C

Le laboratoire de glaciologie de l’ULB a participé à une étude réalisée au départ de deux échantillons de la calotte glaciaire prélevés à 50 ans de distance. 

En 1960, une équipe américaine a réalisé les premiers carottages sur la calotte glaciaire. Ces échantillons ont été oubliés et retrouvés 50 ans plus tard pour être scrutés dans le cadre d’une étude internationale. Ils ont été comparés à des prélèvements réalisés au Groenland en 2016.

L’étude permet de montrer qu’il y a un million d’années, la calotte glaciaire avait déjà disparu de la surface du Groenland lors d’un épisode interglaciaire, dans des conditions de réchauffement de l’ordre de 3 degrés plus élevés que lors de la période pré-industrelle. “Cela suggère que si nous dépassons un certain seuil de température, de l’ordre de 3 degrés par rapport à la température pré-industrielle, nous entrons dans une phase où il est possible que l’ensemble du Groenland disparaisse avec comme conséquence une montée du niveau marin de 6 à 7 mètres.”, explique Jean-Louis Tison, glaciologue et professeur à l’ULB.

Ces résultats nous confirment s’il le fallait encore qu’il y a urgence à agir pour éviter le réchauffement climatique.

►Interview de Jean-Louis Tison, glaciologue et professeur à l’ULB