Infrabel inaugure sa nouvelle salle de commande à Bruxelles

Il s’agit de la seule et unique tour de contrôle des aiguilleurs de train à Bruxelles. Après un chantier qui a duré 15 ans, Infrabel a inauguré ce jeudi, en présence du ministre de la mobilité, Georges Gilkinet, sa nouvelle salle de commande à Bruxelles.

L’investissement s’élève à 960 millions d’euros, dont la majeure partie a été consacrée à la modernisation de la technologie de signalisation ferroviaire. Les salles de commandes sont désormais totalement informatisées et fonctionnent avec le “Traffic Management System”, un système informatique qui “place Infrabel en tête du peloton européen pour la gestion du trafic ferroviaire, juste derrière la Suisse”, se réjouit le CEO d’Infrabel, Benoît Gilson. Cette “concentration” des salles de commande est le résultat “de l’une des plus importantes opérations industrielles jamais réalisées par Infrabel“, se félicite M. Gilson.

Alors qu’en 2005, le gestionnaire de l’infrastructure comptait 368 cabines de signalisation, il n’en comptabilise plus que dix aujourd’hui pour l’ensemble du trafic ferroviaire en Belgique.

■ Reportage de Bernard Denuit et Yannick Vangansbeek et Hugo Moriamé