Georges Gilkinet confirme le lancement d’un registre national d’identification des vélos

Le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo), confirme samedi dans Le Soir et Sudinfo, le lancement d’un registre d’identification des vélos à l’échelle du pays dès janvier prochain. Il s’agit d’une des mesures phares du programme “Be Cyclist” visant à promouvoir l’usage de la bicyclette.

Le système bruxellois Mybike, luttant contre les vols de vélos par le biais de leur identification au sein d’un registre, sera étendu en janvier à l’ensemble du pays. Ce registre permettra d’y inscrire son vélo, sur base volontaire pour l’instant, en recevant en retour un autocollant à y apposer, permettant de l’identifier.

Le Gracq (Groupe de recherche et d’action des cyclistes quotidiens) estime que cette extension du registre “est une excellente chose“: “Disposer d’un registre national permettant d’identifier les vélos doit permettre de rendre la revente de vélos volés plus difficile“.

En l’état, un peu plus de 43.000 vélos ont été identifiés sur le Mybike bruxellois et le ministre, qui se réjouit de la collaboration réussie des Régions dans le cadre du Comité de concertation, espère bien doper les inscriptions via cette extension à l’échelle du pays.

S’il n’y aura bel et bien qu’une base de données à l’échelle nationale, chaque Région aura son propre site et organisera sa propre communication ce sujet.

Belga – Photo : Parquet de Bruxelles